L’aventure d’un chercheur de Dieu : Saint Augustin

Augustin naît en 354 à Tagaste, en Afrique du Nord. A cette époque, le monde romain commence à devenir chrétien. La mère d’Augustin, Monique, est chrétienne, alors que son père est un petit fonctionnaire romain païen, mais, en ce temps-là, on baptise rarement les petits enfants : Augustin n’est donc pas baptisé.

C’est un jeune homme intelligent : il suit des études brillantes. A travers tous les auteurs anciens, grecs et romains, il cherche la source de la sagesse. Il devient un professeur célèbre et cherche toujours la vérité. D’abord, le christianisme lui semble une religion trop étrange. Les textes de la Bible ne lui semble pas aussi sérieux que les textes philosophiques qu’il a l’habitude de lire.

A Milan, en Italie, il rencontre le grand évêque Ambroise. Il découvre l’intelligence du christianisme et la Sagesse de Dieu. Un jour, il prend sa décision, il sera chrétien. A 33 ans, il laisse tout pour Dieu.

Bien qu’amoureux d’une femme depuis dix ans, il renonce à se marier car il veut consacrer sa vie à l’étude et à la prière dans la solitude. Mais il est trop célèbre et les habitants de la ville d’Hippone viennent le chercher. Il devient prêtre, puis évêque.

Augustin est un grand défenseur de Dieu et de la foi des chrétiens. Il écrit de nombreux sermons, pour aider les chrétiens à mieux connaître leur foi. Il écrit aussi des livres.

Dans le plus célèbre, ses Confessions, il raconte l’histoire de sa vie et sa découverte du Dieu des chrétiens. Il s’intéresse à toutes les grandes discussions des chrétiens de son temps. Avec toute la force de son intelligence, il combat les idées des hérétiques.

Il meurt en 430 à Hippone, ville dont il était évêque. Son tombeau se trouve à Padoue en Italie.saint augustin

 

Sources : THEO